Ingénierie du projet : une boucle est bouclée

Dans le cadre de l’avant-projet sommaire, les équipes de LEFGL ont achevé la première boucle d’ingénierie qui s’est échelonnée de janvier à juin 2018. Elle avait pour objectif de valider le concept du flotteur et du mât de l’éolienne. Cette boucle a ainsi confirmé les dimensions du flotteur telles qu’évoquées au cours de la concertation préalable. Les prochaines boucles d’ingénierie viseront l’optimisation et la certification du flotteur, de ses ancrages et de l’éolienne.

Pour rappel, LEFGL a retenu le constructeur Eiffage Métal, sur la base de la technologie WindFloat développée par le concepteur Principle Power, basé à Aix-en-Provence. La solution WindFloat est articulée autour du principe de flotteur semi-submersible, largement adopté dans le milieu de l’offshore pétrolier pour ses qualités de tenue en mer. Le flotteur est constitué de 3 colonnes cylindriques reliées par des tubes. Le mât de l’éolienne est situé dans le prolongement de l’une des colonnes.

Chaque colonne intègre un ballast passif pour la stabilité d’ensemble du flotteur et un ballast actif. Les ballasts actifs permettent la répartition de l’eau entre les 3 colonnes afin de compenser les variations de poussée de la turbine. Cette première boucle d’ingénierie a permis de confirmer la masse préalable estimée d’un flotteur installé sur le site de Leucate – Le Barcarès.

Le prototype WF1 ou WindFloat 1 a été installé le 22 octobre 2011 sur le site d’Agucadoura au Portugal, à 5 km des côtes. Après 5 années de tests réussis et une production d’électricité supérieure à 17 GWh, flotteur et turbine ont été démantelés comme prévu. C’est cette technologie de flotteur, déjà éprouvée avec succès au stade du prototype, qui a été retenue pour le projet EFGL et dont le retour d’expérience ainsi acquis bénéficie directement au projet EFGL.

Récemment, une équipe de LEFGL s’est rendue sur site afin de découvrir le flotteur en cale sèche, l’occasion de visualiser l’imposante masse métallique que représente une telle structure mais aussi de constater l’intégrité structurelle d’une plateforme qui aura séjourné 5 ans en mer.

Photo : Une équipe d’EFGL s’est rendue au Portugal pour découvrir le WindFloat hors d’eau après 5 ans d’expérimentation en mer (Photo WindEurope) 

http://efgl.local/le-projet/le-flotteur-ppi-eiffage/

 

Related Post